Ouvrez une session
Login to Grant FR

Programme de préparation à l'emploi pour femmes victimes de violence ou vulnérables

Description

Le Programme de préparation à l'emploi pour femmes victimes de violence ou vulnérables aide les femmes qui sont ou risquent d’être victimes de violence à acquérir leur autonomie financière.

À l’heure actuelle, la Direction générale de la condition féminine de l’Ontario finance dix programmes de formation dans la province. La prestation de chaque programme relève d’un partenariat qui comprend une organisation de femmes offrant des services de prévention de la violence faite aux femmes et de soutien, un organisme de formation (p. ex., collège ou organisme communautaire) et au moins deux employeurs. Tous les programmes de formation offrent des services de lutte contre la violence faite aux femmes (counseling, planification de la sécurité, information, défense des intérêts et aiguillage), une aide à la recherche d’emploi et une allocation de soutien. Les responsables des programmes ont instauré des procédures d’aiguillage réciproque avec les bureaux locaux des programmes Ontario au travail et Emploi Ontario afin d’offrir un soutien aux femmes lors de leur formation et dans leurs recherches d’emploi.

Date limite

La Direction générale de la condition féminine de l’Ontario n’accepte pas de demandes au titre de ce programme pour le moment.

Une invitation à soumettre des propositions a été lancée en 2010 aux actuels prestataires du Programme pour des projets allant jusqu’en 2013. La date limite pour présenter une demande était fixée au 30 novembre 2010. Aucun nouvel appel de propositions n’est actuellement prévu.

Critères d’admissibilité

(Aux termes de l’appel de propositions clôturé de 2010)

Les organismes qui reçoivent actuellement un financement au titre du Programme de préparation à l'emploi pour femmes victimes de violence ou vulnérables et qui continuent de répondre aux critères d’admissibilité ci-dessous peuvent présenter une demande de financement.

Les organismes doivent être extérieurs au gouvernement de l’Ontario et être l’une des entités suivantes :

  • une personne morale sans but lucratif ou un organisme constitué en vertu de la loi avec un mandat sans but lucratif;
  • un collège financé par les fonds publics;
  • un organisme autochtone ou des Premières nations.

Exigences en matière d’assurance : Les candidats retenus devront souscrire et maintenir en vigueur à leurs frais, pendant toute la durée du projet, les polices d’assurance requises, y compris une assurance responsabilité générale commerciale d’un montant minimum de deux millions de dollars (2 000 000 $) par événement.

Lignes directrices du programme et modèle de demande

(Aux termes de l’appel de propositions clôturé de 2010)

But du programme

La demande doit montrer de quelle façon le programme aiderait les femmes victimes de violence familiale à :

  • acquérir les connaissances, les compétences et les aptitudes nécessaires pour améliorer leur employabilité et leur potentiel de gains;
  • trouver et/ou conserver un emploi;
  • accroître leurs biens et leurs ressources afin de réduire leur vulnérabilité à la pauvreté et aux mauvais traitements.

PARTENARIATS

Le programme doit établir et entretenir des partenariats en vue d’une prestation efficace des services. Les partenariats doivent inclure :

  • une ou plusieurs organisations de femmes ayant une expérience confirmée dans la prestation d’un large éventail de programmes et de services visant à mettre fin à la violence faite aux femmes et à offrir un appui aux femmes victimes de violence familiale;
  • un ou plusieurs organismes d’éducation et de formation : un collège financé par les fonds publics qui a prouvé sa capacité à offrir des programmes d’éducation et de formation à l’emploi; et/ou un organisme communautaire sans but lucratif qui a prouvé sa capacité à offrir des programmes d’éducation et d’amélioration de l’employabilité;
  • des employeurs : au moins deux employeurs qui s’engagent à fournir des stages de travail et des possibilités d’emploi;
  • un lien avec Ontario au travail : il existe, ou il sera établi, une collaboration et un protocole d’aiguillage réciproque avec le bureau local d’Ontario au travail afin d’apporter un soutien aux femmes qui participent au programme;
  • un lien avec Emploi Ontario : il existe, ou il sera établi, une collaboration et un protocole d’aiguillage réciproque avec le bureau local d’Emploi Ontario afin d’apporter un soutien aux femmes qui participent au programme.

Processus et critères de sélection

Le fait qu’une proposition réponde à tous les critères de sélection ne garantit pas qu’un financement sera accordé. Pour que leur proposition soit évaluée en vue d'un financement, les organismes doivent démontrer que leurs programmes actuels ont obtenu des résultats suffisants OU satisfaisants. La Direction générale de la condition féminine de l’Ontario accusera réception des propositions et avisera tous les candidats du résultat de l’examen de leurs propositions.

Les demandes seront évaluées en fonction de la mesure dans laquelle l’organisme :

  • dispose d’un organisme principal adéquat, des partenariats nécessaires et des liens requis avec Ontario au travail et Emploi Ontario, et a démontré son expérience et sa capacité en matière de prestation efficace du programme, conformément à son mandat;
  • a fait preuve d’expertise dans la lutte pour mettre fin à la violence faite aux femmes, en intégrant l'analyse différenciée selon les sexes, et fournit un large éventail de programmes ou de services aux survivantes de violence familiale;
  • a démontré sa capacité à offrir aux femmes un programme d’éducation et de formation à l’emploi efficace;
  • a démontré sa capacité à obtenir des résultats satisfaisants dans le cadre de précédents programmes d’aide à l’emploi financés par la Direction générale de la condition féminine de l’Ontario;
  • a travaillé en partenariat avec des employeurs en vue d’offrir des stages de travail et des possibilités d’emploi;
  • a inclus des lettres d’employeurs partenaires faisant état de l’adéquation de la formation à l’emploi proposée avec les besoins du marché du travail et décrivant leur contribution au projet;
  • a démontré que le programme proposé serait conçu et mis en oeuvre de façon à atteindre les objectifs et les résultats visés;
  • a établi des prévisions raisonnables et mis en place un processus efficace pour assurer le suivi des résultats des participantes;
  • a élaboré un plan d’évaluation pour mesurer l’efficacité du programme par rapport aux objectifs et aux prévisions du programme, et sollicite les commentaires et les réactions des participantes, notamment au moyen d’un sondage sur la satisfaction des participantes;
  • inclut un plan de travail raisonnable pour la prestation du programme;
  • démontre sa capacité à offrir des programmes et services accessibles et équitables à différents groupes de femmes;
  • pour les propositions issues des régions de la province désignées en vertu de la Loi sur les services en français, un budget et un plan visant la prestation des services en français doivent être intégrés à la demande de financement ou soumis avec la demande;
  • inclut un budget réaliste, raisonnable et rentable, y compris le coût prévu pour chaque place de formation; a fait preuve de son efficacité à gérer les fonds du projet; et dispose de politiques et de pratiques de gestion financière saines;
  • le projet peut être mis en oeuvre en tant qu’initiative à durée limitée pendant la période de subvention.

accessibilité

Services en français

La Direction générale de la condition féminine de l’Ontario veille à offrir l’accès à ses programmes, à ses services et à ses ressources en français, conformément à la Loi sur les services en français. Les propositions doivent prévoir la planification de la prestation des services en français afin de répondre aux besoins des populations francophones dans les régions désignées en vertu de la Loi sur les services en français.

La planification des services en français devrait comprendre :

  • un budget pour la composante en langue française de la proposition;
  • une description du savoir-faire et de la capacité de l’organisme et/ou des partenariats établis pour assurer la composante en langue française de la proposition;
  • un groupe consultatif qui comprend des représentantes et représentants des deux langues officielles ou une personne chargée de superviser la composante en langue française;
  • les détails concernant le contrôle de la qualité pour la traduction et l'adaptation de la documentation et de la formation pour faire en sorte qu’ils conviennent à la population francophone sur le plan culturel et linguistique.

Accessibilité pour les personnes handicapées

La Direction générale de la condition féminine de l’Ontario veille à assurer l’inclusion et la participation des personnes handicapées conformément à la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario. Toutes les propositions doivent tenir compte des besoins des participantes handicapées et y répondre. Les questions relatives à l’accessibilité doivent être prises en compte dans les stratégies de sensibilisation ainsi que pour le matériel de formation et les autres ressources. Pour en savoir plus sur l’accessibilité et les ressources disponibles, veuillez visiter le portail Accessibilité Ontario à :

http://www.mcss.gov.on.ca/fr/mcss/programs/accessibility/index.aspx

Approches ciblées à l’intention des collectivités diverses

La Direction générale de la condition féminine de l’Ontario appuie des approches ciblées permettant de répondre aux besoins diversifiés des groupes, y compris les communautés francophones, autochtones, ethnoculturelles et ethnoraciales, les personnes handicapées, les communautés rurales, agricoles et du Nord et les personnes âgées.

Renseignements

Delna Karanjia
Chargée de programme (int.)
Tél. : 416 314-0242
Courriel : delna.karanjia@ontario.ca